Mobilité

Photo: (c)JDorkel_EMS

Faciliter la mobilité transfrontalière pour ses habitants est un objectif important de l’Eurodistrict. Déjà lors du premier rendez-vous élus-citoyens de l’Eurodistrict, les participants ont exprimé leur souhait d’une amélioration du transport public de proximité et la thématique est encore prioritaire en 2021.

La prolongation de la ligne D du tramway strasbourgeois jusqu'à Kehl figure parmi les projets les plus importants dans le domaine de la mobilité transfrontalière. La première étape (jusqu’à la gare de Kehl) a été réalisée en avril 2017. Depuis fin 2018, le tram roule jusqu’à la mairie de Kehl. L’extension a été accompagnée d’une signalisation et d’informations bilingues pour les habitants. L’Eurodistrict a participé à la mise en œuvre du projet incluant les deux langues et ainsi permettant à tous les habitants de l’Eurodistrict de circuler de manière autonome de l’autre côté de la frontière.

L’autre grand projet emblématique est la ligne de bus entre Erstein et Lahr que l’Eurodistrict a mis en place en avril 2017 pour les travailleurs transfrontaliers et qui est devenue publique en 2020.

Plus largement, l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau s’attache à rendre le territoire attractif et accessible, ce qui passe nécessairement par des infrastructures de transport adaptées aux besoins des citoyens, que ce soit pour se rendre à leur travail ou pour leurs loisirs, afin que la frontière ne soit plus un obstacle au quotidien. L’Eurodistrict a commandité une étude destinée à améliorer l'accessibilité du territoire et l'interconnexion entre les réseaux de transport public français et allemand. L’étude peut être téléchargée sur ce site et le groupe d’experts mobilité de l’Eurodistrict travaille actuellement sur la mise en œuvre des recommandations issues de l’étude. En 2021, le Conseil de l'Eurodistrict a voté un nouveau plan d'action mobilité afin d'appuyer la mise en oeuvre de certains projets prioritaires comme la voie rapide de vélo entre Strasbourg et Offenburg.