Formalités administratives

L’Eurodistrict prend position sur les Conseils franco-allemands et sur le plan de mobilité en Allemagne

Lors de sa réunion du 2 juin, le Conseil de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau a adopté deux résolutions portant sur des points de politique générale : la tenue d’un Conseil des ministres franco-allemand à Strasbourg et les conséquences du « Bundesverkehrswegeplan 2030 » en Allemagne.

Suite au Conseil des Ministres franco-allemand du 7 avril 2016 à Metz, le Conseil de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau a tenu appeler les gouvernements français et allemand à organiser l’un des prochains Conseils à Strasbourg. Rappelant que l’Eurodistrict est « un laboratoire de la citoyenneté européenne où les échanges transfrontaliers font partie intégrante du quotidien » et que Strasbourg, capitale européenne, accueille un grand nombre d’institutions européennes sur son sol, le Conseil est convaincu que « Strasbourg constitue le lieu idéal pour la tenue d’un futur Conseil des Ministres franco-allemand » renforçant ainsi « la dimension transfrontalière et citoyenne de la coopération franco-allemande à travers la réalisation concrète des objectifs politiques qu’ils poursuivent », d’autant plus que la dimension européenne du territoire connaitra une avancée supplémentaire en février prochain avec l’inauguration du nouveau pont sur le Rhin et l’extension de la ligne de tramway vers Kehl.

La Résolution sera transmise aux gouvernements français et allemand, de même qu’aux chefs de délégation des deux pays au Parlement européen et à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

La seconde résolution de politique générale concerne le « Bundesverkehrswegeplan 2030 »  (Schéma directeur des transports allemands à l’horizon 2030), qui concerne l’Ortenaukreis mais aussi l’ensemble de l’Eurodistrict en tant que groupement européen de coopération territoriale ayant pour principe « une bonne accessibilité ». 

Etant donné que l’Eurodistrict se trouve sur le tracé du réseau ferroviaire transeuropéen Paris-Bratislava / Budapest (« Magistrale pour l'Europe »), la Résolution appelle à aménager le tronçon ferroviaire Kehl-Appenweier et à classer la partie habituellement appelée « Appenweierer Kurve », en « besoin prioritaire - dégoulottage (VB-E) ». Selon la Résolution, «le projet revêt une importance considérable [et] il est essentiel d'être en mesure de transférer le trafic de la route vers le rail afin d’améliorer la qualité de l'air et le climat ».

En outre, l’Eurodistrict demande que le terminal combiné pour le transport Südlicher Oberrhein (Rhin supérieur méridional) soit intégré dans les « besoins prioritaires » car le développement économique actuel dans la région mène à une augmentation du transport de marchandises et « par le biais de cette mesure, celui-ci pourrait également être davantage déplacé vers le rail ».

Téléchargements

Fichier attachéTaille
PDF icon Communiqué de presse et texte des Résolutions545.22 Ko

actualités

Le Groupe d'experts sur la prévention et la sécurité de l'Eurodistrict sera de nouveau représenté à la Foire du Rhin supér

Le 12.10.2017, la Ville de Strasbourg organise la deuxième édition des «

L’Eurométropole de Strasbourg mettra en place le 1e novembre 2017 le Certificat de la Qualité de l’Air, autrement appelée la vignette Crit’Air, pour véhicules