Environnement

Visite de l'Eurodistrict au centre de traitement des déchets du Kahlenberg

Le 21 avril 2016, en marge de sa réunion du Bureau, l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau a organisé une visite du centre de traitement mécano-biologique des déchets du Zweckverband Kahlenberg (ZAK) à Ringsheim, suivie d’un atelier.

La protection de l'environnement est l'un des quatre thèmes prioritaires de l’Eurodistrict et la gestion transfrontalière des déchets y joue un rôle important. Il existe une coopération entre les administrations depuis plus de 30 ans mais de nouveaux défis apparaissent sans cesse puisque les législations européennes et nationales sur la transition énergétique créent régulièrement de nouvelles exigences.

«L’Eurodistrict cherche à promouvoir les rencontres de ses membres sur le terrain au-delà des réunions du Conseil et du Bureau. La visite commune de ce centre de traitement des déchets unique au monde s’est donc parfaitement inscrite dans cet objectif et fut extrêmement enrichissante», a déclaré M. Roland Ries, Président de l’Eurodistrict. M. Frank Scherer, le Vice-Président et Landrat de l’Ortenaukreis était ravi d'accueillir les invités en sa qualité de président du syndicat mixte ZAK pour cette visite d’une technologie innovante et brevetée dans toute l’Europe pour le traitement mécano-biologique (TMB) des déchets.

« Depuis 2006 déjà, les Landkreis Emmendingen et Ortenaukreis collectent les déchets organiques dans une poubelle unique avec les déchets ménagers afin qu’ils soient revalorisés ici au Kahlenberg dans l’usine de traitement des déchets mécano-biologique. Non seulement le bilan écologique de cette technologie de pointe est-il meilleur que la valorisation habituelle des déchets organiques mais également plus respectueux du climat. C’est pour cette raison que nous n’avons pas besoin de trier ces déchets à l’aide d’une « poubelle bio », dispositif existant dans de nombreuses communes allemandes. Ce serait au contraire un grand pas en arrière sous tous les aspects ! » a souligné M. Scherer.

L'intérêt était grand puisqu’environ trente personnes (dont une moitié d’élus) ont participé sous un soleil radieux à la visite guidée par M. Georg Person, Directeur général adjoint du ZAK, et à l'atelier qui a suivi. Celui-ci a été animé par M. Jean-Marc Willer, membre du Bureau et maire d'Erstein, qui en tant que Directeur adjoint de l'École national du génie de l’eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES)  était la personne tout indiquée sur ce sujet.

M. Martin Roll, Directeur général du ZAK, a présenté le fonctionnement du traitement des déchets de l’Ortenaukreis et Mme Géraldine Prudence, Chargée de mission à l’Eurométropole de Strasbourg, a approfondi la question de l’évitement de la production de déchets. Dans ce domaine, l’Eurométropole de Strasbourg a déjà des réalisations à son actif, notamment la reconnaissance du label « zéro déchet, zéro gaspillage » dans le cadre d’un appel à projet national.  Les détails techniques ont été abordés par M. Person, qui a insisté sur la récupération du phosphore. Au Kahlenberg, les déchets résiduels sont triés et transformés en matériaux valorisables, en minéraux, en combustibles et en biogaz pour produire de l'électricité et du chauffage urbain.

Il s’agit d’un premier pas vers 2017, que l’Eurodistrict aimerait placer sous le thème ‘Eurodistrict vert’.

A propos du Zweckverband Abfallbehandlung Kahlenberg (ZAK)

C’est un site unique d’usine de traitement des déchets mécano-biologique dotée d’une technologie brevetée dans le monde entier. Depuis 2006 on y récupère du biogaz pour produire de l'électricité et du chauffage urbain à partir de déchets recyclables, des déchets combustibles et des minéraux. Le système permet ainsi une contribution significative à la conservation des ressources non renouvelables.

Le site exceptionnel du Kahlenberg a d'abord été exploité pour l’extraction de minerais de fer pendant plus de 2000 ans, et ce jusqu’en 1968. Il s’agit donc d’une période d’exploitation très longue, au milieu d'un paysage agricole et viticole à plus de 500 km des lieux de transformation, alors que l’économie du fer et de l’acier devenait de plus en plus mondialisée.

Entre 1973 et 2005 le site a été utilisé comme site d’enfouissement de déchets domestiques. Il s’agissait de l’un des sites d'enfouissement les plus sûrs du Bade-Wurtemberg mais aussi le seul à avoir proposé des activités de loisirs pour les résidents des communautés environnantes.

Enfin le Kahlenberg est un lieu offrant une grande diversité d’espèces végétales et animales (dont certaines en voie de disparition) qui y ont trouvé un espace intact ou reconstitué.

http://www.zak-ringsheim.de/

actualités

Le Groupe d'experts sur la prévention et la sécurité de l'Eurodistrict sera de nouveau représenté à la Foire du Rhin supér

Le 12.10.2017, la Ville de Strasbourg organise la deuxième édition des «

L’Eurométropole de Strasbourg mettra en place le 1e novembre 2017 le Certificat de la Qualité de l’Air, autrement appelée la vignette Crit’Air, pour véhicules